Parti cherche candidat(e)s

Quelques idées :

 - Avoir au moins 4 liaisons quotidiennes entre le canton de Mens et les gares de Clelles et Monestier de Clermont

- Placer des panneaux solaires thermiques et photovoltaiques sur tous les batiments du conseil général

- Relancer le projet éolien du Senepy sous forme coopérative avec une participation au capital majoritaire des collectivités territoriales et des habitants

Vous avez d’autres propositions ? Venez les défendre en devenant candidat de  Cap21 sur l’un des 3 cantons du Trièves pour les élections cantonales de mars 2011 !

Cap21 ?

Un mouvement politique fondé par Corinne Lepage, députée européenne et ancienne ministre de l’écologie. Un parti écologiste, humaniste et pragmatique qui considère que l’économie doit être un outil au service de l’homme et du
développement durable.

http://www.cap21.net

Cap21 a d’abord salué la création d’Europe écologie. Puis il a fallu admettre que sa composante « verte » ayant repris le dessus, l’intégration de tout parti ou la nomination de tous candidats ne se déclarant pas de gauche « stricto sensu » était exclu. Devant cette notion étriquée de l’écologie, Cap21 a décidé de présenter ses propres candidats partout où cela serait possible.

La campagne :

Les élections cantonales auront lieu les 20 et 27 mars 2011. A savoir : pour la première fois, les candidats devront se présenter avec un suppléant de l’autre sexe. Il faut avoir un lien avec le département d’élection (soit le domicile, soit une attache fiscale).

Cap21 n’étant pas un parti riche, la campagne pourrait se faire à moindre frais en utilisant essentiellement internet et les médias locaux. Une réunion par canton ou si possible par commune serait bienvenue ainsi que la pose d’affiche sur les panneaux électoraux. La diffusion de tract serait facultative.

L’après campagne :

Le but de cette campagne sera de faire connaître nos idées au niveau local et départemental. En fonction de notre score, nous pourrons les défendre avec plus ou moins de poids auprès des futurs élus.

Au delà, un résultat honorable nous aiderait à faire comprendre l’intérêt d’un véritable rassemblement des écologistes aux responsables des autres partis verts dans la perspective des rendez vous de 2012.

Comment participer ?

Selon votre disponibilité, vous pouvez :

 - Devenir candidat

 - Devenir membre de notre comité de soutien

 - Vous inscrire pour recevoir notre lettre d’information par internet

Vous pouvez contacter Olivier Dodinot

Tél : 04 76 34 89 07

Courriel : ododinot@yahoo.fr

Et suivre la campagne sur http://cap21trieves.unblog.fr/

Un peu de tout…

http://www.dailymotion.com/video/xfswt1

Lire ici : http://www.france-info.com/chroniques-les-invites-de-france-info-2010-11-26-affaires-woerth-karachi-corinne-lepage-estime-que-la-justice-est-en-499561-81-188.html

Corinne Matinale

Corinne Matinale dans Politique nationale rad7F723

C’est ici : http://www.canalplus.fr/c-infos-documentaires/pid3353-c-la-matinale.html?vid=398170

Etes vous écolo-centriste ?

Etes vous écolo-centriste ? dans Elections cantonales 2011 radA784A

Vous y êtes presque. C’est içi : http://www.politest.fr/

Les lanceurs d’alertes

http://www.dailymotion.com/video/xfo65y

Ce que veut vraiment l’électorat écolo

Un article tout à fait passionnant du Nouvel obs de cette semaine sur les électeurs d’Europe écologie.

Ce que veut vraiment l'électorat écolo dans Politique nationale radBE604

L’article

Plus centriste. Plus pragmatique. Ses envies sont souvent en décalage avec celles des dirigeants verts.

C’est le week-end du mariage. Ce 13 novembre à Lyon, les écolos lancent leur nouveau mouvement né de la fusion entre les Verts et Eur0pe Ecologie (EE). En deux ans, le rassemblement des Verts de Cécile Duflot et des amis de Daniel Cohn-Bendit a fait ses preuves électorales : alors qu’à la présidentielle Dominique Voynet avait recueilli 1,57% des voix, les écolos ont obtenu 16% aux européennes puis 12% aux régionales du printemps dernier. Un coup de génie, dit Denis Pingaud, vice président exécutif d’Opinion Way, qui s’est penché pour la fondation Jean Jaurés sur cet électorat nouveau en interrogeant régulièrement un panel d’un millier d’électeurs d’Europe Ecologie constitué lors des élections européennes de 2009. D’où vient-il ? Qu’attend-il pour la présidentielle ? Voiçi en exclusivité ses réponses à la veille des noces.
Les électeurs d’Europe Ecologie sont-ils de gauche ?
Première surprise de l’étude : l’électorat d’Europe Ecologie n’est pas, et loin de là, entièrement « soluble » dans la gauche. Certes une majorité s’en revendique : trois électeurs sur cinq. Mais cela fait quand même deux sur cinq qui ne s’y reconnaissent pas et se disent  »au centre et à droite » ou « ni à gauche ni à droite ». Idem pour la stratégie d’alliance en vue de 2012 : trois électeurs sur cinq sont favorables à une nouvelle union de la gauche. Mais deux sur cinq préféreraient que la nouvelle formation reste indépendante d’une unité autour du PS. L’“affiche” Pierre Laurent, Cecile Duflot, Martine Aubry, ça ne satisfait pas la globalité de l ‘électorat d’Europe Ecologie ››, résume Denis Pingaud.
Ce qui rassemble cet électorat composite ? Son opposition à Nicolas Sarkozy. Et son adhésion aux valeurs mises en avant par Europe Ecologie : une certaine éthique, la conversion écologique de l’économie et une nouvelle façon de faire de la politique. D’ailleurs, la création d’un nouveau parti avec les Verts sent trop la
politique a l’ancienne pour eux. lls ne sont que 30% a la souhaiter, contre 61% qui auraient préféré un  » mouvement autonome qui travaille avec différents partis »

Sont-ils en phase avec les positions des dirigeants écolos ?
Autre surprise embêtante pour les écolos : sur des sujets majeurs comme la place de l’Etat ou le nucléaire, leur électorat est en décalage avec les positions des dirigeants des Verts et d’Europe Ecologie. Ce qu’il attend ne correspond pas forcément au logiciel de la gauche classique. Exemple : sur les retraites.
Les dirigeants écolos a l’unisson  sauf Daniel Cohn-Bendit défendent le maintien de l’âge légal à 60 ans. lnterrogés a l’été 2012, les électeurs écolos penchent majoritairement pour le report à 62 ans, à condition qu’il soit assorti de mesures sur la pénibilité et d’un financement plus équilibré entre capital et travail. Sur ce dossier, souligne le vice-président exécutif d’Opinion Way, l ‘électorat d’Europe Ecologie est clairement plus en phase avec l ‘ancien leader de Mai-68 qu’avec la secrétaire nationale des verts. Cet électorat, où les CSP+ sont sur-représentés, est aussi acquis a l’idée qu’il faut réduire l’endettement, quitte à diminuer
nombre de fonctionnaires !
Même décalage sur le nucléaire, qui est pourtant un sujet emblématique. 51% des électeurs se déclarent ouvertement en désaccord avec l”idée qu’il convient d’envisager au plus vite un abandon de la filière nucléaire dans la politique energétique de la France.  Contre 48% d’un avis contraire. Et la décroissance est un gros mot : 30% seulement des soutiens EE considèrent qu’une certaine forme de décroissance est inévitable pour l’avenir. C’est dire si la tâche du futur candidat écolo à la présidentielle ne sera pas facile…

Qu’attendent-ils de la campagne d’Eva Joly ?
Si Eva Joly est désignée, plusieurs défis l’attendent. Elle devra d’abord incarner les valeurs qui font la marque Europe Ecologie. Pas le plus difficile pour elle. Mais elle devra aussi convaincre cet électorat particulièrement stratège de l’utilité de voter pour elle au premier tour. Son seul moyen de troubler le jeu à la manière de Bayrou en 2007 est, selon Denis Pingaud, de jouer dans la cour des grands :«Convaincre quelle est la meilleure candidate possible au deuxième tour face à Nicolas Sarkozy, qu’elle est la plus rassembleuse. Sinon? Bayrou est la menace la plus sérieuse pour les écolos parce que le leader du MoDem
surfe sur les mêmes valeurs : éthique, refus de l’affrontement droite/ gauche…
Autre épine dans le pied du candidat écolo : l’éventualité qu’Europe Ecologie scelle un accord électoral avec le PS avant le scrutin présidentiel dans l’espoir d’obtenir au moins un groupe de députés a l’Assemblée.
Dans cette hypothèse, l attrait d’un vote écologiste au premier tour s’étiolerait singuliérement, note le vice-président exécutif d’Opinion Way.  Entre François Bayrou et PS, Eva Joly arrivera-t-elle à se faire une place? Si tel n’est pas le cas, conclut Denis Pingaud, le coup de génie ne sera pas durable.
Mael  THIERRY
(1) Europe Ecologie. Electorat volage, electorat stratège, Fondation ]ean]aures, 6 euros

Le remaniement selon Corinne

http://www.dailymotion.com/video/xfni8n

L’impasse

L'impasse dans Politique nationale radCF9B4

Un article d’Eric Delhaye, Président délégué de CAP21

Voir : http://www.cap21.net/affiche_article.php?art=10043&rub=&aut=&mot=1033

Gaby Cohn-Bendit

Gaby Cohn-Bendit dans Politique nationale rad0093E

Chez les Cohn-Bendit, il y a Daniel mais aussi Gabriel.

Voir : http://www.liberation.fr/politiques/01012301335-pourquoi-je-n-irai-pas-a-lyon

12345



POUR LE GRAND MAGHREB...! |
presidentielles 2012 |
COPACI-Présidentielles 2015 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Des idées et des rêves 06
| Actualité politique et spor...
| La Voie des Peuples