Lettre ouverte aux candidats aux cantonales : notre réponse

Le collectif « Oui au Trièves, oui à la grande communauté de communes Trièves » a publié une lettre ouverte aux candidats aux élections cantonales. Voici mes réponses :

- La question de la fusion des communautés de communes du Trièves est en discussion depuis 2004, avec de multiples épisodes, rebondissements et tergiversations.

Aujourd’hui, vous vous présentez (ou représentez, car sortant), pour un mandat de conseiller général sur un des cantons du Trièves.

Nous aimerions connaître vos positions au sujet de ce regroupement des trois communautés de communes qui nous préoccupe tant, nous les membres du collectif  “Oui au Trièves, oui à la grande communauté de communes Trièves au 1er janvier 2011″, soutenus par les 1400 Triévois signataires de la pétition.

- Si la Communauté de communes Trièves n’est pas réalisée dès maintenant par nos élus à notre échelle Trièves, la loi, issue de la réforme des collectivités territoriales, pourrait imposer la création en 2013 d’une communauté de communes beaucoup plus grande, incluant a minima la Matheysine, probablement Corps et le Valbonnais avec inéluctablement une partie des communes du canton de Monestier intégrant l’agglomération grenobloise. La politique publique à l’échelle du Trièves n’existerait donc plus.

Si vous êtes élu(e), que comptez-vous faire pour éviter l’éclatement du Trièves ?

Réponse : la question de la fusion des trois communautés de commune du Trièves n’est pas directement du ressort des conseillers généraux qui vont être élus en mars prochain. Mais cette fusion est évidemment indispensable. Mais en association avec les deux autres élus des cantons de Clelles et Monestier de Clermont et en accord avec le président du conseil général, je mettrai toute la pression possible pour parvenir à cette fusion dès le premier janvier 2012.

——————————————-

- Dans ce contexte, les politiques mises en oeuvre jusqu’ici par le SAT : Agriculture et Forêt, Culture et Patrimoine, Insertion et Formation Professionnelle, Aménagement du Territoire (Agenda 21, SCOT, Habitat, Logement et Transports), Communication (Journal Trièves) sont fragilisées, menacée. Le retard pris pour la fusion a justifié l’arrêt du subventionnement des actions du SAT par le Conseil Général.

Comptez-vous contribuer à rassembler les moyens financiers pour poursuivre les politiques publiques du Trièves, nécessaires à sa vitalité, à la cohérence de son territoire et à sa qualité de vie ?

Réponse : La crise et le montant de la dette publique fait que l’heure n’est pas aux promesses inconsidérées. Nouss n’envisageons donc pas d’augmenter le budget du conseil général.

On peut espérer une économie d’échelle grace à cette fusion permettant de faire mieux sans dépenser plus. En effet de quatre structures (SAT + trois CDC), on passera à une seule. 

A plus long terme, une fusion région-département permettra des économies encore plus importantes en diminuant l’empilement typique du « mille feuille administratif » français. Mais il faudra garder un élu de proximité pour y représenter le Trièves.

————————————-

- La population ne reçoit aucune information à propos des décisions prises ou des enjeux.. Notre collectif (et à travers nous les 1400 Triévois signataires de la pétition) n’a reçu pratiquement aucune réponse des élus du Trièves.

A l’occasion des élections cantonales, nous nous permettons donc de vous demander comment vous vous situez par rapport à la participation des habitants à la vie publique. Souhaitez-vous informer régulièrement les citoyens de votre travail au Conseil Général et des dossiers ? Souhaitez-vous associer les habitants à la réflexion sur les principaux projets du département ? Souhaitez-vous favoriser une solide démocratie trièvoise ?

Réponse :

Je créerai un site internet interactif pour présenter quotidiennement l’action du conseil général et ma contribution à celui ci.

Je tiendrais une permanence hebdomadaire sur Mens ouverte à tous.

Je publierais une feuille d’information pour tous les habitants du canton chaque trimestre.  

J’organiserai chaque année une réunion publique dans chacune des 9 communes.

Je mettrai en place différentes commissions (transport, collèges…) en relation avec les compétences du conseil général.

—————————————–

Actuellement seuls quelques élus trièvois siègent dans les organismes officiels du Sud-Isère. La création de la Communauté de communes Trièves permettra à chacune des 29 communes d’être au cœur des décisions à prendre. Elle favorisera aussi, de manière plus directe, la participation des habitants à la réflexion sur les projets du Trièves.

Y êtes-vous favorable ? Favoriserez-vous la formation des élus, des personnels des collectivités locales et des habitants ?

Réponse : J’ai déjà répondu partiellement plus haut. Concernant la formation des élus, il existe le Cifodel (http://www.cifodel.fr/) pour s’en charger. Nous ouvrirons les formations de cet organisme au personnel des collectivités locales et aux habitants.

0 Réponses à “Lettre ouverte aux candidats aux cantonales : notre réponse”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




POUR LE GRAND MAGHREB...! |
presidentielles 2012 |
COPACI-Présidentielles 2015 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Des idées et des rêves 06
| Actualité politique et spor...
| La Voie des Peuples